jeudi, mai 18, 2006

Le sexe masculin condamné à disparaître, la boxe féminine survivra à la boxe masculine (cinq clips vidéo inclus dans la présente note).

La disparition prochaine du sexe masculin vient d'être annoncée par le monde scientifique. Rien ne permet de présager actuellement la disparition du sexe féminin. La première conséquence dans le monde pugilistique est que la boxe féminine survivra à la boxe masculine. A cette époque future, vaudra-t-il la peine d'assister à des oppositions de boxe? Quelle différence y a-t-il entre les deux boxes?

1. La femme est montée tardivement sur les rings de boxe anglaise.

Le dictionnaire Littré en ligne [cfr. (vous pouvez cliquer) http://francois.gannaz.free.fr/Littre/xmlittre.php?requete=b2974] ne mentionne pas le mot boxeuse et fait désigner par le mot "boxeur" non pas la personne (neutre) mais le mâle ("celui") qui est exercé au pugilat dit boxe. C'est dire que la femme est montée tardivement sur les rings de boxe anglaise. Aujourd'hui, elle pratique encore une fois la boxe professionnelle. Elle ne participe plus aux Jeux Olympiques en qualité de boxeur, contrairement au passé [cfr. (vous pouvez cliquer)
http://www.womenwarriors.ca/fr/sports/profile.asp?id=23] . Cela sera peut-être encore le cas lors des Jeux de 2008 à Pékin.

Au niveau de la Fédération Française de Boxe, des efforts sont fournis pour que la pratique de la boxe féminine se fasse en tenant compte des spécificités liées au sexe des pratiquantes. Pour preuve, le colloque organisé par la Commission Médicale du Comité Ile de France à Fontenay-sous-Bois le 9 février dernier et dont les travaux trouvent leur synthèse à l'url (vous pouvez cliquer) http://www.ffboxe.com/_upload/files/810_synth-se_colloque.pdf

2. La boxe féminine survivra à la boxe masculine.

"The American Heritage® Dictionary of the English Language: Fourth Edition. 2000." présente le gène SRY comme un gène de la masculinité, le situe sur le chromosome Y et lui reconnaît un rôle déterminant dans le développement des testicules et la détermination du sexe.

Dans sa revue de presse du jeudi 02 mars 2006, http://www.endocrino.net fait mention du prix L'Oréal-Unesco 2006 pour les femmes et la science décerné à Jennifer Graves, Professeur australienne de biologie. Les travaux de Jennifer Graves ont permis à celle-ci de conclure que le chromosome Y perdrait 4 ou 5 gènes par million d'années et qu'au bout de 10 millions d'années, la disparition de 45 gènes qui le composent actuellement aura causé la disparition complète du chromosome.

Le Professeur de biologie rassure-t-elle l'opinion publique en affirmant que « cela ne veut pas dire qu'il n'y aura plus d'hommes, il y aura probablement un nouveau chromosome, un nouveau gène de différenciation sexuelle »?

Le mot "probablement" utilisé dans l'affirmation rend cette dernière hypothétique. Le sexe masculin est donc condamné à disparaître pendant que rien ne permet de présager actuellement la disparition du sexe féminin. La première conséquence dans le monde pugilistique est la disparition de la boxe masculine, c'est-à-dire que seule sera pratiquée l'actuelle boxe féminine.

3. Vaudra-t-il la peine d'assister à des oppositions de boxe lorsque l'actuel sexe "fort" aura disparu?

Nous mettons l'adjectif "fort" entre guillemets parce qu'il est admis que la sélection naturelle sacrifie les faibles et épargne les forts.

Nous répondons par l'affirmative à la question posée par le sous-titre ci-dessus. Devons-nous rappeler qu'en 1996, les six reprises qui opposèrent Christy Martin à Deirdre Gogarty, non seulement sont considérées par plusieurs comme étant la naissance de la boxe professionnelle moderne féminine, mais impressionnèrent visiblement les spectateurs présents, de même que les téléspectateurs de "télé à la carte", et même reléguèrent la victoire facile de Mike Tyson sur Frank Bruno en second plan [cfr. (vous pouvez cliquer) http://www.womenwarriors.ca/fr/sports/profile.asp?id=23].

Après avoir vu les clips ci-dessous, dites-nous si le spectacle offert par ces pratiquantes de boxe féminine ne vaut pas celui qu'offrent les pratiquants de boxe masculine.


Un,


Deux,


Trois,


Quatre et


Cinq.



Nous tenons à signaler que parmi les actuelles licenciées de la Fédération Française de Boxe, nous avons pu remarquer des éléments prometteurs parce que de grande valeur.

4. Quelle différence y a-t-il entre les deux boxes?

La différence n'est pas très grande.

Chez les féminines, la poitrine n'est pas une cible autorisée ni pendant les entraînements, ni pendant les oppositions. Toutefois, il leur est conseillé de porter un protège-poitrine.

Comparaison faite avec les pratiquants de la boxe masculine, elles sont plus habillées tant pendant les oppositions que lors de la pesée: short et T-shirt obligatoires en boxe olympique et boxe éducative assaut, par exemple.
Pour certaines catégories de poids, la durée des reprises est plus courte pour elles.

Le nombre de K.D. qui oblige le directeur d'assaut ou l'arbitre d'arrêter l'opposition est inférieur.

A la prochaine!

André MUKALA NSENGU TSHIBANGU,
Instructeur Fédéral, Juge et Directeur d'Assaut.

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Venez découvrir mon blog sur la boxe féminine http://penserlaboxefeminine.com/

Étudiante à l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, je réalise dans le cadre d’un Master en Sciences de l’information et de la communication un mémoire de recherche intitulé : « La boxe anglaise féminine une négociation permanente entre féminité et masculinité ». Ce blog a pour vocation d’être une plateforme permettant de mettre à disposition mes recherches, ainsi que de recevoir vos commentaires et critiques afin qu’elles évoluent. Ce site proposera à terme une analyse historique, sociologique et médiatique de la boxe féminine et rendra compte de l’actualité de cette discipline.

Longtemps interdit aux femmes, le pugilat au féminin tend à être reconnu et légitimé. Les Jo de 2012 seront une étape importante pour le développement de cette discipline, mais aussi pour l’évolution de la place de la femme au sein de notre société.

lundi, novembre 28, 2011 11:58:00 PM  
Anonymous André MUKALA NSENGU TSHIBANGU said...

Bonjour Madame!

Merci de nous mettre au courant de l'existence de votre blog.

Toutefois, nous sommes plus intéressé par le mémoire que vous présenterez à l'issue de votre formation en cours.

Dès que le mémoire sera prêt, nous serions heureux d'en lire un exemplaire.

MUKALA NSENGU TSHIBANGU André,
Professeur Associé.
andre28080@lycos.com, andrem36@hotmail.com
http://facscipharmunikin.blogspot.com/2010/10/mukala-nsengu-tshibangu-andre.html

lundi, décembre 05, 2011 2:09:00 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home