mardi, juin 27, 2006

Techniques de défense en boxe anglaise.

Au cours d’un affrontement de boxe anglaise, l’idéal pour un pugiliste est de toucher l'adversaire le plus grand nombre de fois possible sans se faire toucher par lui. Ici, toucher c'est administrer des frappes dans les boxes combat ou des touches dans les boxes non combat (boxe éducative assaut et parfois boxe loisir).

1. Introduction.

On touche en appliquant une surface corporelle personnelle (arme autorisée) donnée sur une surface corporelle adverse (cible autorisée).

Poing fermé, l’arme est constituée la surface comprise entre les articulations métacarpo-phalangiennes et les articulations reliant les phalanges aux phalangines de l’index, du majeur, de l’annulaire et de l’auriculaire.

La cible autorisée est toute surface faisant partie du territoire qui comprend les surfaces antérieures et latérales de la tête, du cou et du tronc, sans outre-passer ni la ligne supérieure du front, ni la ceinture (ligne abdominale imaginaire reliant les sommets des crêtes iliaques et située dans un plan horizontal). Toucher les surfaces des membres supérieurs ne rapporte pas de point au boxeur tandis que toucher des surfaces autres que celles des membres supérieurs ou les cibles autorisées entraîne des sanctions.

2. Définition de la défense en boxe anglaise.

C’est l’utilisation par un boxeur des techniques lui permettant d’éviter que les touches adverses ne l’atteignent au niveau des cibles autorisées.

3. En quoi peut consister la défense en boxe anglaise?

Dans le présent document, nous nous efforçons de ne pas trop nous éloigner de la terminologie actuellement en usage dans le Centre régional de formation (CERFO) [ cfr. (vous pouvez cliquer) http://www.ile-de-france.ffboxe.com/news.php?id=419], d’une part pour continuer à parler le même langage que ceux qui militent avec nous au sein de la Fédération Française de Boxe Anglaise et, d’autre part, parce que dite terminologie sera encore d’usage pour une longue durée du fait qu’elle est utilisée par ceux qui encadrent les boxeurs en activité du niveau de découverte au « haut niveau ».

Au cours de la défense en boxe anglaise, il peut être question:
- de l’utilisation des membres supérieurs: blocage, chassé, neutralisation, clinch et coup d’arrêt;
- du déplacement du buste: désaxé, retrait du buste et esquive rotative;
- du déplacement d’un ou des deux membres inférieurs: décalage partiel, décalage total, retrait partiel, retrait total et pivot; ou
- d’une utilisation simultanée de plus d’une technique parmi celles citées antérieurement.

4. Description des techniques de défense de boxe anglaise.

4.1. Blocage.

On couvre la cible potentielle par une partie du membre supérieur: poing, avant-bras, … Il n’est pas interdit d’utiliser simultanément les deux membres supérieurs: dos des deux mains ou des deux avant-bras.
4.2. Chassé.

On applique une partie d’un membre supérieur sur le membre supérieur adverse pour dévier le poing adverse de sa trajectoire d’origine.

4.3. Neutralisation.

On empêche à l’adversaire de déclencher un coup de poing en utilisant une partie du membre supérieur: poing posé pendant une fraction de seconde sur le poing adverse avant que ce dernier se mette en mouvement, avant-bras contre avant-bras, dans les mêmes conditions.

4.4. Clinch.

Neutralisation qui fait intervenir les deux membres supérieurs de celui qui en prend l’initiative. Parfois, on ceinture un bras et le buste de l’adversaire, tête placée du côté du bras ceinturé, à l’abri des coups adverses.

4.5. Coup d’arrêt.

Dès qu’on soupçonne l’imminence d’une attaque adverse, on empêche la réalisation de cette dernière en envoyant un coup à l’adversaire.

4.6. Désaxé.

On évite le coup adverse par déplacement latéral de la cible, les deux appuis restant immobiles.

4.7. Retrait de buste.

On évite le coup adverse par déplacement de la cible vers l’arrière, les deux appuis restant immobiles.

4.8. Esquive rotative.

On évite le coup adverse par déplacement de la ceinture scapulaire sous le membre supérieur adverse, les deux appuis restant immobiles.

4.9. Décalage.

On évite le coup adverse par déplacement de la cible latéralement, avec déplacement d’un appui (décalage partiel) ou des deux appuis (décalage total).

4.10. Retrait.

On évite le coup adverse par déplacement de la cible vers l’arrière, avec déplacement d’un appui (retrait partiel) ou des deux appuis (retrait total).

4.11. Pivot.

On évite le coup adverse en décrivant un arc de cercle au sol à l'aide d'un appui autour de l'autre, ce dernier restant immobile.

4.12. Utilisation simultanée de plus d’une technique parmi celles citées ci-dessus.

5. Illustration par des clips vidéo.


5.1. Blocage.


En début du clip, Luc Van Dam (culotte blanche) réussit à bloquer quelques directs de Ray Sugar Robinson.


5.2. Clinches.


Le clip commence par un clinch au cours duquel Mike Tyson arrive quand même à connecter un crochet de gauche à Frank Bruno (culotte rouge). L'attaque de Mike, après séparation, est neutralisée par un autre clinch. Un clinch ultérieur tentera en vain de neutraliser l'attaque suivante.


5.3. Esquives rotatives "opposées aux" blocages.


Somsak Sithchatchawal (culotte plus rouge que noire) utilise abondamment les esquives rotatives tandis que Mahyar "little Tyson" Monshipour (culotte plus noire que rouge) le fait avec les blocages.


5.4. Blocages et chassé.


Marco Antonio Barrera (culotte rouge-vert) bloque deux directs de gauche de Junior "Poison" Jones et chasse le direct de droite qui les suit.


5.5. Retrait de buste et désaxé.


Sur un direct adverse de gauche, le gros boxeur exécute un retrait de buste simultané à un désaxé vers la droite.


5.6. Esquives rotatives et clinches.


Evander Holyfield (culotte blanche) répond à un crochet de Mike Tyson par une esquive rotative suivie d'une entrée en clinch. Après qu'Evander ait usé abondamment de cette tactique de défense non interdite au cours de ce combat et de celui qui l'avait précédé, Mike finit par perdre le contrôle de ses gestes.


5.7. Retraits totaux et coup d'arrêt.


En début du clip, Vonda Ward (culotte aux couleurs du drapeau des Etats-Unis) se défend contre deux directs de gauche adverses par deux retraits totaux avec tentatives de blocages simultanés par la main droite. Elle prend à son tour l'initiative de l'échange mais Ann Wolfe (culotte bleue) l'acceuille par un coup d'arrêt qui la met knock out.


5.8. Pivot et chassé.


En début du clip, Marvin Hagler (culotte jaune) effectue un pivot autour de sa jambe gauche. Le pivot est simultané à un chassé du bras droit par lequel l'adversaire avait attaqué.


5.9. Retrait de buste, désaxé et décalages en série.


En début du clip, Muhammad Ali (peau noire) évite un direct de gauche de Karl Mildenberger par un retrait de buste simultané à un désaxé vers la gauche. Il évite les directs de gauche suivants par des décalages totaux en série vers la gauche.


5.10. Esquives rotatives, neutralisations, désaxés.


Dans ce clip de spot publicitaire (montage artistique) qui oppose deux Ali (le père Muhammad et sa fille Laila ), le père prend d'abord un crochet gauche à la surface latérale droite de sa tête, échappe ensuite successivement à un direct de droite par une esquive rotative vers la gauche suivie d'un mouvement symétrique vers la droite, à quatre tentatives de directs de droite par des neutralisations, à trois directs de gauche suivis d'un de droite par des désaxés, et à un crochet de gauche par une esquive rotative à droite. Un crochet de droite finit par envoyer Muhammad aux cordes.


5.11. Retrait totaux, retrait de buste et désaxé.


Devant l'avancée menaçante de Mike Tyson, Hector Mercedes (culotte rouge) exécute des retraits totaux afin de mieux observer. Un retrait de buste simultané à un désaxé vers la gauche constituent sa réaction face au un direct de droite que lui envoie Mike.


5.12. Retrait total, retrait de buste, décalage et clinch.


Sugar Ray Leonard (peau noire) évite un premier direct de gauche de Donnie Lalonde par un retrait total, le deuxième par un retrait de buste, le troisième par un décalage vers la droite et le quatrième par une entrée en clinch.

André MUKALA NSENGU TSHIBANGU,
Instructeur Fédéral, Juge et Directeur d'Assaut.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home