jeudi, juillet 13, 2006

Connaître la boxe anglaise n'est pas savoir l'enseigner.

Suffit-il de savoir boxer pour être capable de former des boxeurs? Etre ou avoir été champion de boxe dispense-t-il des formations fédérales et professionnelles pour futurs enseignants de boxe anglaise?

1. La formation de l'enseignant de boxe anglaise.

La formation de l'enseignant de boxe anglaise comprend des sciences biologiques, les premiers secours et des sciences humaines.

1.1. Les sciences biologiques.

Les sciences biologiques enseignent comment faire exécuter des gestes pugilistiques dotés à la fois d'efficacité et d'innocuité.

Pour le boxeur, il ne suffit pas de toucher l'adversaire. Il faut aussi éviter de souffrir de lésions occasionnées par ses propres gestes. Ces lésions peuvent être les conséquences
- d'un geste qualitativement mauvais;
- de l'éxécution de gestes qualitativement bons mais
-- précédés d'une mise en train inexistante ou mal dirigée,
-- en quantité exagérée pour le boxeur,
-- non séparés par des périodes de récupération suffisantes,
-- non suivis par un retour au calme adéquat à la fin de la partie principale de la séance, ou
-- non suivis par une récupération post-séance adéquate (alimentation, réhydratation, sommeil, ...)

1.2. Les premiers secours.

Lorsque, malgré les précautions prises, un accident survient, une aggravation des effets de ce dernier peut être évitée grâce à la formation aux premiers secours dont l'attestation (AFPS) a été délivrée à l'enseignant avant son premier diplôme fédéral.

1.3. Les sciences humaines.

Les connaissances issues des sciences humaines nécessaires à l'éducateur sportif sont constitués par le cadre institutionnel, socio-économique et juridique dans lequel s'inscrit la pratique des activités physiques et sportives; la gestion, la promotion, et la communication liée aux champs d'activités physiques et sportives (APS), ainsi que l'esprit sportif.

1.4. Les dispenses.

Les personnes qui possèdent certains titres et diplômes (par exemple le DEUG STAPS ou le DEUST STAPS) ne sont dispensées que des épreuves de l'examen de la partie commune. Elles doivent donc passer les épreuves de la partie spécifique à la boxe anglaise.

2. Champion de boxe égale enseignant de boxe?

En d'autres termes, un champion de boxe en sait-il nécessairement autant que ses formateurs?

Si tel est le cas, nous l'encourageons à solliciter une validation des acquis de l'expérience (VAE).

Dans le cas contraire, que le champion limite sa participation à la formation d'autres boxeurs aux interventions que lui autorise l'enseignant formé, ce dernier devant surveiller et assumer les responsabilités qu'il sait concernant lesdites interventions.

Notons que la personnalisation de l'enseignement donné à un boxeur peut faire que ce dernier exige des élèves qui n'en ont pas besoin l'exécution des exercices qui lui auront été prescrits autrefois. Dans certains cas, ce serait une perte de temps, mais dans d'autres, pire, une préparation de l'échec. Les attitudes tactiques, par exemple, à développer et entretenir chez un boxeur de très grande taille peuvent se trouver à l'opposé de celles que doit maîtriser un boxeur de très petite taille.

3. Pour être formé à l'enseignement de la boxe anglaise.

Il est souhaitable d'exprimer sa soif de transmettre des connaissances au (vous pouvez cliquer) Comité Régional de Boxe Anglaise le plus proche de son lieu de résidence ou à la (vous pouvez cliquer) Fédération Française de Boxe Anglaise.

André MUKALA NSENGU TSHIBANGU,
Prévôt Fédéral, Juge et Directeur d'Assaut.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home